En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 05:37

Nutella-cru2.JPG

 

En novembre dernier, je vous vantais déjà les mérites du cacao cru avec ma recette de truffes végétales

 

Voici, en substance, ce que je vous révélais sur cet ingrédient aux mille vertus :

Le cacao cru, contrairement au cacao industriel que l'on trouve dans le commerce, conserve toutes ses propriétés nutritionnelles. Aussi, si l'on reconnaît que le chocolat est riche en minéraux (principalement en magnésium), en oméga 3, en anti-oxydants, en anxio-lytiques, en nutriments, etc., cela n'est vrai que s'il est consommé cru. La cuisson du cacao altère en effet ses bienfaits, au grand dam de tous les chocolate-addicts...

 

Et question goût, ça donne quoi ?

Beaucoup plus authentique, le cacao cru est d'une saveur forte et quelque peu amère (surtout lorsqu'il est dégusté sous forme de fèves entières). Le mieux, pour commencer, est de le marier à du sucre de coco (comme ici) pour faire disparaître cette amertume que l'on oublie dès lors qu'on y est habitué(e).

Le beurre de cacao, une fois sorti de son emballage, embaumera votre cuisine pour finir en copeaux sur des fruits chauds, par exemple. La poudre de cacao cru viendra quant à elle parfumer vos mousses, entremets, biscrus, barres de céréales et autre douceurs gourmandes. 

L'alliance avec la maca est par ailleurs extraordinaire et fonctionne à merveille. 

 

Cette pâte à tartiner est extrêmement gourmande, forte en saveur chocolatée. L'ajout de purée d'oléagineux (de noisette tout particulièrement) lui donne un goût qui rappelle celui de la pâte à tartiner traditionnelle. 

 

Le beurre de cacao cru s'achète sous forme solide. Il ne fond que lorsqu'il est légèrement chauffé (pas plus de 42° C. pour ne pas qu'il perde ses propriétés !). J'adore ce produit, il est incroyablement odorant. 

 

Si les ingrédients de cette recette vous paraissent compliqués à trouver, trop onéreux ou que vous ne voulez pour l'heure pas vous lancer dans l'aventure du cru, je vous propose une autre recette de pâte à tartiner maison ici.  

 

Belle journée à tou(te)s & à très vite !


Nutella-cru10.JPG

 


Ingrédients, pour 1 pot de pâte à tartiner :


- 100 g. de beurre de cacao cru

- 30 g. de poudre de cacao cru

- 3 c. à s. de sirop d'agave

- 4 c. à s. de sucre de coco (ou de sucre de canne blond en poudre)

- 2 c. à s. de purée d'oléagineux (noisette, amande blanche ou noix de cajou)

- 1 verre à moutarde de lait de noisette

 

 

Cacao cru montage''

** À gauche, le beurre de caao cru... À droite, la poudre de cacao cru **


Nutella-cru20.JPG

 

La recette de Juliette :

 

- À feu très doux, faire fondre le beurre de cacao cru au bain marie avec la purée d'oléagineux. La température ne doit pas excéder 46° pour conserver une qualité crue. 

- Hors du feu, ajouter le sucre, le sirop d'agave, la poudre de cacao cru. Mélanger. Délayer progressivement avec le lait de noisette. 

- Verser dans un pot en verre et laisser refroidir afin que le mélange durcisse un peu. 

- Cette pâte à tartiner se conserve très bien. Si elle durcit de trop, la réchauffer au bain-marie quelques minutes avant de la consommer (ou, si vous en avez un et que vous n'y êtes pas réticent(e), passez-la quelques secondes au micro-ondes à très faible puissance). 


▴ Fiche-recette imprimable 

 

 Capture-d-ecran-2014-05-05-a-16.06.18.png

 

Nutella-cru19.JPG Nutella-cru4.JPG

Nutella-cru12.JPG

 

P'tit clin d'oeil à ma copine Marine pour le gypsophile en photo ! C'est trop joli !

Partager cet article

Repost 0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 05:25

Petits-pains-olives-tomates6.JPG 

 

Je réalise de temps en temps mon pain moi-même. Pour la toute dernière Délibox bio du mois d'avril - dont le thème était les fruits et légumes en conserves - j'ai réalisé cette recette à base de tomates confites à l'huile et d'olives noires niçoises en bocaux. 

 

Je suis une inconditionnelle des tomates. Oui mais voilà, leur saison est éphémère et on ne peut en consommer toute l'année, à moins de les faire sécher ou, comme ici, d'avoir préalablement réalisé des conserves. Je crois, d'ailleurs, que je vais cette année m'essayer aux tomates cerises confites (avec celles que j'aurai fait pousser dans mon jardin, tiens !). Cela doit être délicieux, vous ne croyez pas ? 

 

J'ai en partie utilisé de la farine semi-complète (T110) pour ces petits pains, meilleure pour la santé que la farine dite "blanche" (car les grains de blé ont conservé tous leurs nutriments) et plus goûteuse en boulangerie. Elle convient parfaitement pour la réalisation de pains salés agrémentés de fruits & légumes séchés ou de fromage. 

 

J'utilise de la levure de boulanger déshydratée lorsque je réalise des pains. Simple d'utilisation, elle n'a pas besoin d'être réhydratée et peut être incorporée ainsi dans la farine. Mais sachez que vous pouvez utiliser tout autre type de levure de boulanger. 

 

Ces pains se conservent extrêmement bien, jusqu'à 5-6 jours, emballés dans un torchon ou conservés dans une boîte hermétique. Qui plus est, nul besoin de machine à pain pour les réaliser, tout le monde peut donc y succomber !

 

Belle journée à tou(te)s et bon week-end prolongé aux chanceux-ses qui font le pont !

 

Petits-pains-olives-tomates11.JPG

 

Ingrédients, pour 4-6 petits pains :

 

- 250 g. de farine de blé T65

- 250 g. de farine de blé semi-complet T110

- 10 g. de levure de boulanger déshydratée

- 2 c. à c. de gomasio ou 1 c. à c. de sel gris de mer

- 1 c. à s. de sucre de canne blond en poudre

- 25 cl. d'eau tiède

- 50 g. de tomates confites (ou séchées)

- 50 g. d'olives noires dénoyautées

- 2 c. à s. de lait (végétal ou animal)

- Facultatif : graines de votre choix (ici lin & courge)

 

Petits-pains-olives-tomates4.JPG 

 

La recette de Juliette :

 

- Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, verser les farines, la levure, le sel, le sucre de canne et l'eau. 

- Commencer à pétrir et ajouter les tomates confites et les olives coupées en petits morceaux. 

- Pétrir pendant une dizaine de minutes. 

- Former une boule de pâte et la placer dans le bol de votre robot  fariné. Couvrir d'un torchon propre et humide et placer dans un endroit tiède. Laisser pousser (c'est-à-dire gonfler) pendant une heure minimum.

- Une fois la pâte levée, la façonner en 4 à 6 petits pains. 

- Placer vos pains sur une plaque allant au four, préalablement couverte de papier cuisson. 

- Laisser pousser 30 minutes supplémentaires.

- Préchauffer le four à 210° C., th. 7. 

- Badigeonner chaque pain de lait. Éventuellement saupoudrer de graines.

- Enfourner pour 35 minutes à 210° C. Placer un bol d'eau dans le four pour faire de l'humidité. 

- Sortir du four et laisser refroidir avant de déguster. 

 

 Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2014-05-01-a-21.42.50.png 

 

Petits-pains-olives-tomates3.JPG Petits-pains-olives-tomates7.JPG

Partager cet article

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 16:50

Tarte-amandine-cerises2.JPG

 

Les cerises ne sont pas encore de saison. Aussi, pour patienter - il nous faut encore attendre quelques mois - je vous propose une recette à base de ces petits fruits sucrés sous forme de confiture et de fruits au sirop. 

 

Patienter est bien le mot qu'il convient d'utiliser aujourd'hui. La grisaille qui accable Paris depuis mon retour de Venise me mine. La dolce vita italienne, les balades le long des canaux, la dégustation de plats ensoleillés à la terrasse de petits établissements familiaux me manquent. Il me tarde que les beaux jours reviennent, pas vous ?

 

Pour conjurer le sort, utilisons alors les herbes de Provence dans nos plats salés, ou encore les fruits d'été dans nos desserts ! S'ils sont conservés en bocaux, séchés ou en confiture, rien ne nous interdit de les consommer avant même que la saison ait commencé, et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle. 

 

La gâteau que je vous propose aujourd'hui est on ne peut plus gourmand. La crème d'amande se mêle merveilleusement aux fruits sucrés. Ils fondent tous deux en bouche. 

Ce gâteau peut bien sûr est adapté en fonction des fruits dont vous disposez : des pêches, abricots, framboises et autres fruits d'été conviennent tout autant. Laissez parler votre gourmandise !

 

Astuce gourmande : ajouter à la crème d'amande 2 ou 3 gouttes d'extrait naturel d'amande amère pour un goût encore plus prononcé en amande. 

 

Bonne soirée à tous, et à très vite pour une nouvelle recette !

 

Tarte-amandine-cerises7.JPG

 

Ingrédients, pour 6-8 personnes :

 

▴ La pâte 

- 250 g. de farine (ici de riz blanc + kamut)

- 3 c. à s. d'huile d'olive

- 1 c. à s. bombée de purée d'amande blanche (ou de beurre ramolli)

- 30 g. de sucre de canne blond en poudre

- 1/3 de verre d'eau

 

▴ La garniture 

- 100 g. de purée d'amande blanche (ou de beurre ramolli)

- 75 g. de sucre de canne blond en poudre

- 100 g. de poudre d'amande

- 25 g. de farine de riz blanc

- 1 oeuf

- 100 g. de cerises au sirop (dénoyautées et coupées en deux)

- 5 c. à s. de confiture de cerise (ou de fruits rouges)

 

Tarte-amandine-cerises6.JPG

 

 ▴ 

Tarte-amandine-cerises8.JPG

 

La recette de Juliette :

 

1. La pâte

- Mélanger, du bout des doigts ou dans le bol de votre robot, tous les ingrédients un à un. 

- Former une boule de pâte et la laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur. 


2. La crème d'amande

- Préchauffer le four à 180° C., th. 6.

- Dans un saladier, mélanger la purée d'amande et le sucre de canne à l'aide d'un fouet. Ajouter ensuite l'oeuf et fouetter de nouveau jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. 

- Ajouter ensuite la farine de riz et la poudre d'amande. Bien mélanger. 

 

3. La phase finale

- Étaler la pâte dans un plat carré ou rectangulaire, préalablement couvert de papier cuisson. 

- Garnir la pâte de confiture de cerise puis étaler (à l'aide d'une spatule) de manière homogène sur la confiture la crème d'amande. 

- Disposer enfin les moitiés de cerise sur la crème, en les espaçant de 3 cm environ. 

- Enfourner pour 45 minutes à 180°C. Recouvrir le gâteau de papier cuisson au bout de 30 minutes de cuisson pour ne pas qu'il brunisse. 

- Laisser refroidir avant de déguster. 


 Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2014-04-29-a-17.33.19.png

 

Tarte-amandine-cerise11-.JPG

Partager cet article

Repost 0
#menuob { width: 620px !important; }