En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 05:29

GalettesVG-avoine7.JPG

 

Nous sommes de nouveau jeudi, et comme vous le savez, le jeudi, c'est veggie ! Je vous parle depuis un moment déjà de cette initiative qui me tient à coeur. L'Association Végétarienne de France invite tous ceux qui le souhaitent à manger végétarien un jour dans la semaine, voire davantage. J'ai le grand plaisir de faire partie des blogueurs partenaires qui, au fil des semaines, vous proposent chaque jeudi des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres. 

 

Aujourd'hui, c'est moi qui régale ! J'ai choisi deux recettes simples et délicieuses : l'une salée (que je vous présente aujourd'hui), l'autre sucrée et très gourmande (que je mettrai en ligne d'ici la fin de la semaine sur le blog). 

 

Ici, nul besoin d'oeufs : les graines de chia (dont vous pouvez découvrir les propriétés ici) - ou, à défaut, les graines de lin broyées - agissent tel un liant et permettent à l'ensemble de se tenir.

 

Quelques astuces de préparation & dégustation :

➽ Si vous n'avez pas sous la main les légumes mentionnés dans la recette ci-après, vous pouvez très bien adapter les ingrédients en fonction de ce que vous avez à disposition (champignons, pommes de terre, courge, etc.). 

➽ Ajoutez des épices à la préparation (le cumin fonctionne par exemple très bien avec les carottes) ou des herbes aromatiques (thym + courgettes ; origan + tomates séchées ; etc.). 

➽ Ces galettes sont délicieuses mangées ainsi, mais elles peuvent également être incorporées dans un burger végétal, entre deux tranches de pain, quelques crudités, feuilles de salade et moutarde. 

Vous pouvez déguster ces galettes une fois la cuisson terminée, mais vous pouvez tout aussi bien les préparer la veille et les réchauffer avant de les consommer, ou encore les déguster froides (vous pouvez ainsi les glisser dans votre bento et les emmener avec vous au travail pour un déjeuner gourmand !).

 

Belle journée à tou(te)s et happy Jeudi Veggie

 

    GalettesVG-avoine8.JPG

Les petits points noirs que vous pouvez apercevoir sur la tranche des galettes sont les graines de chia.


GalettesVG-avoine11.JPG

 

Ingrédients, pour 4-6 galettes :

 

- 8 c. à s. de flocons d'avoine

- 1 carotte

- 1 petite courgette

- 1 oignon cébette

- 6 c. à s. de crème de soja

- 1 c. à s. de graines de chia (ou de graines de lin broyées)

- 1 c. à s. bombée de farine au choix (kamut ici)

- Sel gris de mer

- Poivre du moulin

 

Montage1-copie-3.jpg   

La recette de Juliette :

 

- Verser les flocons d'avoine dans un bol. Y ajouter la crème de soja. Mélanger et laisser gonfler quelques minutes. 

- Faire tremper les graines de chia dans un verre d'eau jusqu'à ce qu'une pellicule visqueuse se forme (c'est très rapide).  

- Laver les légumes (sans les éplucher) et les râper finement. Émincer l'oignon. 

- Mélanger les légumes avec les flocons d'avoine et les graines de chia. Ajouter la farine et mélanger de nouveau. Saler et poivrer à convenance.

- Graisser une poêle avec de l'huile d'olive. Faire chauffer à feu vif et y déposer une cuillère à soupe de pâte. Aplatir la boulette de pâte à l'aide du dos de la cuillère. Laisser cuire les galettes pendant 2-3 minutes de chaque côté

- Servir de suite accompagné d'une salade. Vous pouvez aussi préparer ces galettes la veille et les réchauffer, ou bien les manger froides, tout simplement. 

 

 Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2013-10-22-a-14.51.00.png 

 

GalettesVG-avoine10.JPG

Partager cet article

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 05:40

Moelleux-pomme-ariane8.JPG 

C'est à l'occasion de la Battle Food #12 organisée ce mois-ci par Framboise & Bergamote que je vous présente cette recette.  Il s'agit, pour les blogueurs et blogueuses qui le souhaitent, de réaliser une recette sur un thème défini par la marraine du mois en question, en l'occurrence, ce mois-ci, le petit-déjeuner. L'inspiration ne pouvait me manquer, ce repas est en effet celui que je préfère. Ce rendez-vous mensuel est devenu un incontournable auquel je participe avec toujours autant de plaisir !



La recette que je vous propose aujourd'hui est également l'occasion pour moi de vous parler un peu de la journée que j'ai passée dans le Berry il y a 2 semaines maintenant (en compagnie de 6 autres amies blogueuses, Elo, Marine, Cricri, Angélique, Mamina et Karine). J'ai répondu à l'invitation d'arboriculteurs passionnés travaillant pour la coopérative de Saint-Martin d'Auxigny. Ils cultivent de nombreuses variétés de pommes, dont la pomme Ariane, qui m'était jusqu'alors inconnue.

Au programme de la journée : visite de la coopérative, du centre de tri des pommes, pique-nique ô combien gourmand dans un verger beigné par le soleil, visite d'un autre et cueillette de pommes, discussions avec des agriculteurs passionnés et incollables sur la pomme... Bref, une journée enrichissante, douce et marquée par la bonne humeur, les rires et le partage. 


Encore une chose, importante à mes yeux : les arboriculteurs veillent à respecter la terre et les fruits. Aussi, ils utilisent non pas des insecticides mais des confuseurs sexuels pour éviter aux vilains insectes mangeurs de pommes de proliférer ; les sols sont enherbés et les mauvaises herbes y poussent librement ; de petits insectes (bienvenus, eux) sont répandus pour manger les nuisibles (il peut par exemple s'agir de coccinelles). Autant de raisons qui me poussent à promouvoir cette pomme, du moins celle qui est récoltée par la coopérative de Saint-Martin d'Auxigny. 

 

 

La recette que je vous présente aujourd'hui contient donc des pommes Ariane. Elles ne sont ni trop acides, ni trop sucrées, c'est ainsi que je les aime. Elles se prêtent donc à tous types de recettes, autant sucrées que salées. 

 

Le moelleux que j'ai réalisé est végétalien : il ne contient ni oeufs, ni lait de vache, ni matières grasses animales. L'huile d'olive remplace le beurre, le lait d'avoine se substitue au lait animal. Quant au sucre blanc en poudre, je lui préfère, comme toujours, des sucres plus authentiques, non raffinés et meilleurs pour la santé. Le rapadura et le sucre de canne blond donnent cette couleur marronnée au moelleux et lui apportent une saveur unique. 

 

Simplicité et gourmandise sont les deux substantifs qui définissent cette recette. Dégotez donc des pommes Ariane, enfilez votre tablier et régalez-vous avec cette recette à la fois croquante et fondante !

 

Moelleux-pomme-ariane1.JPG

Fondant de la pomme Ariane, moelleux du gâteau, le tout pour un déjeuner 100% sain & gourmand !

 

Moelleux-pomme-ariane11.JPG


Ingrédients, pour 4 moelleux :

 

-250 g. de farine de blé T65

- 125 ml. de lait végétal (d'avoine, ici)

- 50 g. de sucre rapadura

- 50 g. de sucre blond de canne en poudre

- 40 ml. d'huile d'olive

- 1 sachet de poudre à lever

- 5 gouttes d'extrait naturel de vanille

- 2 pommes Ariane

 

Idée gourmande : ajoutez 1 c. à s. de graines de pavot dans la pâte afin d'apporter un peu de croquant !

 

Vergers22.JPG

La pomme Ariane, rouge, sucrée, juteuse et délicieuse...

... et les jolies mains de notre arboriculteur passionné et passionant qui portent les stigmates du labeur. Merci !

 

Pomme-ariane-montage.jpg

Au centre, les superbes pommiers à fleurs pour varier les pollénisateurs dans le verger.

 

 

La recette de juliette :

 

- Dans un saladier, ou dans le bol de votre robot, mélanger le lait végétal, le sucre, la poudre à lever, l'extrait de vanille et l'huile d'olive. 

Ajouter, en pluie, la farine et mélanger au fur et à mesure jusqu'à obtention d'un mélange lisse et homogène.

- Préchauffer le four à 180° C., th. 6.

- Laver les pommes (ne pas les éplucher) et les couper en deux. Enlever le coeur et couper en lamelles. 

- Graisser 4 ramequins. Y verser la pâte et placer, au centre, une demie pomme coupée en lamelles. 

- Enfourner à 180° C. pour 20-25 minutes. 

- Laisser refroidir avant de déguster. 

 

 Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2013-10-21-a-18.26.05.png 

 

Moelleux-pomme-ariane6.JPG

Pommes-Ariane-Visite-Berry-Montage2.jpg

 

Retrouvez le récit de ma journée & des clichés dans un article du Berry.fr ...

Capture-d-ecran-2013-10-08-a-17.10.38.png

 

... et dans un reportage vidéo réalisé par France 3 Centre !

Capture-d-ecran-2013-10-19-a-08.38.54.png

Partager cet article

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 05:24
Salade kale3-copie-1

 

Il m'aura fallu du temps pour vous présenter ce légume, mais ça y est, le kale est présent sur Les recettes de Juliette ! Cela fait maintenant un moment que ce chou intéresse les chercheurs et nutritionnistes, mais sa notoriété n'est que toute récente en France. Il fait partie de ces légumes que l'on appelle "oubliés". 


Outre-Atlantique, le kale est massivement consommé pour ses vertus et propriétés, mais aussi pour sa saveur subtile. Si les Américains sont les champions de l'obésité, ils sont bien en avance sur nous en matière d'alimentation bio et de consommation de certains "super-légumes". Là réside le paradoxe américain : la malbouffe côtoie sans vergogne la diététique et le souci alimentaire et médical. 

 

Kristen Beddard, Américaine pétillante et dynamique que j'ai eu la chance de rencontrer lors du Paris Vegan Day le 12 octobre dernier, s'est lancé un défi un peu fou : réintroduire le kale en France. Car oui, il s'agit bien d'une réintroduction : le kale florissait en Europe avant même de traverser l'Atlantique ! Mais, peu ragoûtant aux yeux de certains, on lui a préféré d'autres choux plus attrayants. Quelle belle erreur ! Le kale est en effet le chou qui réunit à lui seul le plus de bienfaits pour la santé : il est anti-oxydant, possède des propriétés anticancéreuses, il est riche en magnésium et potassium, en fibres et en vitamines K, C & A, et son indice glycémique est bas

 

The Kale Project mené par Kristen vise à redonner à ce légume ses lettres de noblesse. On le trouve désormais sur une vingtaine de marchés (principalement en région parisienne). Mais Kristen a bon espoir que le kale soit petit à petit réintroduit un peu partout en France. Je lui souhaite toute la réussite possible ! 

 

 

La recette, à présent. 

J'ai décidé, dans cette première recette (je vous en propose une seconde très vite), de le consommer cru car il conserve ainsi toutes ses propriétés nutritionnelles. Sachez que si vous optez pour cette solution, il vous faudra "masser" le kale afin de le rendre tendre, souple. Lavez-le et placez-le dans un saladier. Plongez-y les mains et massez-le avec de l'huile d'olive comme si vous massiez le haut du dos de quelqu'un. Si si, je vous assure, c'est ainsi qu'il faut s'y prendre ! Les feuilles du kale seront alors plus tendres et bien meilleures. 

 

Le kale fonctionne merveilleusement bien avec le citron. La sauce que je vous propose en contient donc. 

Quant à la courge butternut, elle est rôtie puis refroidie pour apporter du fondant à cette salade santé aux saveurs délicatement parfumées. 

À cela viennent s'ajouter des graines de sésame et des noix croustillantes, un peu d'ail et d'échalote pour relever le tout. 

 

J'espère avoir éveillé votre curiosité si le kale vous était encore inconnu.

Sachez quoi qu'il en soit que vous risquez fort d'en trouver très bientôt sur les étals de votre marché !


Salade-kale7.JPG

 

Ingrédients, pour 4 personnes :


- 1 courge butternut

 - 1 botte de kale

- 100 g. de cerneaux de noix

- 1 poignée de graines de sésame

- 2 gousses d'ail

- 1 échalote

- 1 citron (zeste + jus)

- Huile d'olive

- Sel gris de mer

- Poivre du moulin


 Salade-kale1.JPG

Le chou Kale se consomme cru (comme ici), mais également cuit à la vapeur, sauté, rôti, sous forme de chips, de gratins, dans vos tartes et quiches, bref, dans toutes vos préparations culinaires salées.

Il en existe différentes variétés : celui que j'ai testé était frisé et vert (il s'agit du plus répandu), mais il en existe également du dentelé à veinure rouge ou blanche, et du ovale vert foncé. 

 

Salade-kale-Montage.JPG

 

La recette de Juliette :

 

- Préchauffer le four à 210° C., th. 7.

- Éplucher la courge butternut et la couper en dés. Les placer dans un plat couvert de papier cuisson. Ajouter l'ail en chemise (écrasé avec la peau), verser de l'huile d'olive sur le dessus, saler et poivrer à convenance et enfourner à 210° C. pour 15 minutes.  Sortir du four et laisser refroidir. 

- Préparer l'assaisonnement : mélanger le jus du citron avec 5 c. à s. d'huile d'olive. Saler et poivrer. 

- Laver le kale et couper les feuilles en petits morceaux (elles seront ainsi plus faciles à mastiquer). Dans un saladier, placer le kale. Verser la sauce au citron sur le kale et le masser pendant 2-3 minutes pour le rendre plus tendre. Laisser reposer 15-20 minutes. 

- Placer les noix dans une poêle. Les faire torréfier à feu vif pendant 3-4 minutes en les retournant régulièrement. Laisser refroidir. 

- Émincer l'échalote. 

- La phase finale : Verser les dés de courge dans le saladier contenant le kale. Ajouter les noix, les graines de sésame, le zeste de citron et l'échalote émincée. 

- Déguster bien frais. 

 

▴ Fiche-recette imprimable 


Capture-d-ecran-2013-10-17-a-15.37.08.png 

 

Salade-kale9.JPG

Salade-kale8.JPG

À très vite pour une nouvelle recette à base de kale !

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette - dans Plats végétariens
commenter cet article
#menuob { width: 620px !important; }