En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétarienne, bio et gourmande - Écologie et bien-être - Photographie
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

21 mai 2018 1 21 /05 /mai /2018 16:53

 

Bonjour, chers lecteurs !

 

Il y a quelques semaines, j'ai été contactée par la marque Tanoshi afin de créer une recette estivale pour mettre en valeur leur tout nouveau produit : une sauce soja bio (on ne peut que se réjouir qu'une grande marque propose enfin ce produit en bio, non ?).

 

La sauce soja est composée d'eau, de fèves de soja, de blé et de sel. C'est donc un produit très naturel qui sublime les plats d'une manière incomparable. 

Personnellement, je l'utilise principalement dans les plats d'inspiration asiatique que je prépare très régulièrement - sur une poêlée de légumes, en marinade pour mon tofu, associée à l'ail et au gingembre, dans un plat de pâtes avec des cacahuètes concassées, comme ici.

J'y ai également recours pour saler mes plats d'une manière différente. La sauce soja étant salée, il ne faut surtout pas ajouter de sel supplémentaire à vos préparations lorsque vous en utilisez.

 

La version sans gluten de cette sauce s'appelle le tamari : elle ne contient pas de blé. Amis intolérants au gluten, cette recette peut donc facilement être adaptée ! Remplacez par ailleurs les nouilles udon par des nouilles asiatiques de sarrasin (appelées "soba") et le tour est joué !

 

Je vous laisse découvrir la recette juste en dessous et vous dis à très vite ! 

Des bises gourmandes,

Juliette

 

 

◆ ◆ ◆

 

 

 

 

 

Ingrédients, pour 4 personnes :

 

- 250 g de nouilles udon

- 150 g de poivron rouge

250 g de courgette

- 1 épis de maïs frais (environ 250 g)

- 2 cm de gingembre frais

- 1 belle gousse d’ail

- Sauce soja

- Poivre du moulin

- Huile d’olive

- Facultatif : Coriandre fraîche, cacahuètes nature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La recette de Juliette :

 

1. Cuisez les nouilles 5 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Égouttez, passez directement sous l’eau froide, égouttez de nouveau puis versez-y un filet d’huile d’olive avant de mélanger. Réservez.

2. Lavez le maïs. Déposez-le sur une plaque et enfournez pour 5 minutes à 250° C. Sortez du four, laissez refroidir puis retirez les grains de maïs. Réservez.

3. Lavez le poivron et la courgette. Coupez-les en bâtonnets assez fins (sans les avoir épluchés).

4. Dans un wok, faites revenir l’ail et le gingembre finement hachés dans 3 c. à s. d’huile d’olive pendant 2 minutes. Faites-y revenir à feu moyen la courgette et le poivron pendant 5 minutes (les légumes doivent demeurer quelque peu croquants). Versez 3 c. à s. de sauce soja, poivrez puis mélangez. Ajoutez le maïs, mélangez, puis versez les pâtes. Mélangez de nouveau. Laissez réchauffer pendant 2 minutes puis dégustez de suite. Pour encore plus de gourmandise, vous pouvez saupoudrer votre plat de coriandre fraîche ciselée et de cacahuètes nature concassées.

◆ ◆ ◆

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 07:43

 

Bonjour, les ami.e.s ! 

 

Aujourd'hui, je vous livre la recette des "boules d'énergie" (traduction du terme anglais "energy balls") que je prépare très régulièrement pour moi et ma famille.

Je n'avais encore jamais partagé la recette ici et me suis dit qu'il fallait y remédier parce que c'est vraiment TROP BON et très simple à réaliser.

 

Ces boules s'appellent ainsi car elles vous apportent de l'énergie tout en vous faisant du bien. Elles ne contiennent aucun sucre ajouté (les dattes et les raisins secs suffisent amplement) et sont pleines de bon gras (noix de cajou et huile de coco). Préparez-en une dizaine et mangez-en une ou deux par jour lorsque vous avez un petit creux. Elles sont également idéales pour le goûter des enfants ou après un effort sportif. 

 

Ce que j'aime particulièrement dans ces boules, c'est leur fondant, leur gourmandise (si je m'écoutais je mangerais les 10 en une fois...!) et leur côté sain et rassasiant. 

 

Voici quelques variantes possibles :

◆ Remplacez les noix de cajou par des amandes ou des noisettes que vous ferez tremper de la même manière ;

◆ Ajoutez des graines avant de mixer le tout (sésame, chia, lin, courge...) ;

◆ Ajoutez un peu de poudre de cacao cru au mélange ;

◆ Remplacez les dattes par des figues, pour un côté croquant.

 

Attention, pour réaliser cette recette, il vous faudra un blender assez puissant. Sans cela, votre mélange risque de ne pas être homogène et le résultat moins concluant. 

 

Je vous laisse découvrir la recette ci-après et vous dis à très vite,

Juliette

 

PS : Pour fêter la sortie de mon livre Mixeur Plongeant aux Éditions La Plage, je vous fais gagner un superbe mixeur plongeant KitchenAid sur ma page Instagram. N'hésitez pas à participer, le concours se termine ce soir !

 

 

 

 

Ingrédients, pour 1 dizaine de boules :

- 100 g de noix de cajou nature (non salées non grillées)

- 50 g de dattes moelleuses

- 50 g de raisins secs

- 2 c. à s. d'huile de coco 

- Facultatif : noix de coco râpée, graines de votre choix

 

La recette de Juliette :

1. La veille, faites tremper les noix de cajou dans un grand volume d'eau à température ambiante. Si besoin, faites de même avec les dattes (si elles sont bien moelleuses, cette étape est inutile). 

2. Égouttez bien les noix de cajou puis placez tous les ingrédients dans un blender puissant, jusqu'à obtention d'une pâte assez homogène. 

3. À la main, formez des boules d'environ 1,5 cm de diamètre. Roulez-les, éventuellement, dans des graines ou de la noix de coco râpée. Conservez-les au réfrigérateur. 

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 07:57

 

Bonjour, les ami.es !

 

Le billet d’aujourd’hui est l’occasion pour moi de vous parler de deux choses : la première est mon recours occasionnel aux courses en ligne quand le temps vient à me manquer ; la seconde est une recette que j’adore.

 

La plupart du temps, je réalise mes courses moi-même dans les magasins que j’affectionne. J’y flâne, cherche l’inspiration, hume et goûte, aussi. Dans un monde idéal, chacun devrait avoir le possibilité de le faire librement et de prendre le temps de parcourir tous les rayons d’un magasin sans être préssé.e par les aiguilles d’une montre qui tournent bien trop vite. Oui mais voilà, dans la vraie vie, celle qui nous fait vivre à 100 à l’heure – entre le travail, la famille, les obligations en tout genre – il est parfois difficile de s’octroyer ce temps.

 

Vous savez que je mange 100% bio, que je fais attention aux produits que j’achète, que j’essaie de manger local au maximum, que je me préoccupe des ingrédients dont sont composés les produits que j’achète.

 

D’aucuns se refusent à mettre les pieds dans une grande surface pour de multiples raisons. J’entends leurs arguments. Il me semble toutefois que le développement du bio dans ces magasins est un moyen – parmi d’autres – de démocratiser son accès. Le bio est désormais accessible au plus grand nombre et je m’en félicite. Alors bien sûr, n’achetons pas les yeux fermés. Les provenances, les compositions de certains produits et les bienfaits nutritionnels de ce que vous achetez sont autant de paramètres à prendre en compte.

Personnellement, j’achète en priorité des produits non transformés.

 

Lorsqu’on m’a proposé de tester le service de livraison Carrefour Drive il y a quelques semaines, j’ai accepté avec plaisir. Leur gamme de produits bio s’agrandit au fil des semaines et j’ai pu commander tout un tas d’ingrédients bio de base que j’ai toujours à disposition dans ma cuisine : des noix de cajou, amande et noix nature, des laits végétaux non sucrés (bien pratiques lorsque je n’ai pas le temps de les faire moi-même), de l’huile d’olive, du chocolat noir 90%, des confitures, des légumes en conserve, quelques produits frais (yaourts, margarine…), quelques fruits et légumes que je n’ai pas dans mon AMAP et même une crème de jour et du dentifrice.

 

J’ai réceptionné ma commande à mon retour de vacances dans le Carrefour le plus proche de chez moi. Franchement, entre les valises à défaire, les machines à faire tourner, les devoirs des enfants à boucler et les premiers repas à préparer, je vous avoue que j’ai drôlement apprécié le fait de ne pas avoir à parcourir les rayons d’un magasin à la hâte.

 

Parmi les produits sélectionnés : des asperges vertes bio et des crêpes de blé noir.

J’ai ainsi pu imaginer une recette très simple à faire, rapide, et vraiment délicieuse.

 

Le dip que je vous propose donc aujourd’hui ressemble à s’y méprendre, lorsqu’on le regarde, à du guacamole. Son goût est néanmoins bien différent et surprendra à coup sûr vos convives.

Ici, on adore : la texture lisse ; le goût prononcé de l’asperge, mise à l’honneur ; le petit côté relevé grâce au Tabasco ; le croustillant des crêpes (ou galettes) de blé noir ; la saveur du sarrasin qui se marie parfaitement à celle de l’asperge. Bref, cette recette est un pur moment de plaisir en bouche.

 

 

Je serai heureuse d’avoir votre retour sur vos expériences en lien avec le drive.

Et si jamais vous essayez la recette, donnez-moi votre avis !

 

Je vous laisse la découvrir ci-après et vous dis à très vite,

Juliette

 

 

Ingrédients pour 4 personnes :

 

- 2 crêpes de blé noir

- 250 g d’asperges vertes bio

- 3 cl de crème de riz

- Sel de mer

- 2-3 gouttes de Tabasco

- Beurre demi-sel bio

 

La recette de Juliette :

 

1. Lavez les asperges, ôtez-en le bout trop dur et faites-les cuire 9-10 minutes à la vapeur.

2. Placez les asperges dans un robot-mixeur avec la crème de riz, une pincée de sel et le Tabasco. Mixez jusqu’à obtention d’un mélange bien lisse. Réservez au frais.

3. Beurrez généreusement une poêle à crêpes. Déposez-y une crêpe de blé noir et laissez-la cuire à feu moyen pendant environ 3 minutes, jusqu’à ce qu’elle devienne croustillante. Faites de même avec la seconde crêpe. Cassez-les en morceaux pour faire des tuiles.

4. Servez le dip d’asperge accompagné de tuiles de crêpes, soit à l’apéritif, soit en entrée.

 

* Article réalisé en partenariat avec Carrefour France

Partager cet article

Repost0
#menuob { width: 620px !important; }