En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 06:09

Tarte-pommes-chataigne17.JPG

 

Je suis une inconditionnelle de la châtaigne. Petite déjà, j'allais en ramasser dans les forêts bretonnes avec mes parents. On les dégustait alors cuites au feu de bois dans une poêle trouée par mon père ; émiettées dans la soupe de ma mère ; le dimanche, en accompagnement.

Aujourd'hui à Paris, j'ai hélas moins l'occasion d'en trouver au détour d'un chemin, mais j'ai des fournisseurs adorables qui pensent à moi ! Les châtaignes que vous voyez en photo ici sont celles du châtaignier de mon frère. Merci à lui !

 

Ce que je ne soupçonnais en revanche pas, à l'époque, c'est la tâche fastidieuse que représente l'épluchage de ces fruits à bogue... Et je n'ai malheureusement pas de technique miracle à partager avec vous.

 

Voici comment je procède :

À l'aide d'un couteau bien tranchant, je retire un morceau de coque de chaque châtaigne, en prenant soin de bien ôter les 2 épaisseurs (la coque et la petite peau blanche). Je fais ensuite bouillir une casserole d'eau, les y plonge 5 minutes avant de les éplucher encore bouillantes (cela brûle un peu les mains, certes, mais c'est assez efficace ! Pensez à vous protéger en enfilant des gants).

 

J'aime la châtaigne autant dans les plats salés que sucrés. Je les déguste même ainsi, seules, à la manière de bonbons auxquels on revient inconsciemment tellement j'adore cela.

Ici, elles accompagnent une compote de pommes et viennent garnir une pâte croustillante aux graines de pavot. Une rosace de pomme vient parfaire le tout pour donner encore plus de gourmandise à cette tarte fine 100% plaisir.

 

Je compte bien décliner la châtaigne sous différentes formes cette saison. Vous la retrouverez donc encore sur le blog très bientôt, cela ne fait aucun doute.

Enfin, à tous ceux qui ne peuvent trouver de châtaignes fraîches : pensez aussi aux bocaux ! J'ai trouvé, l'autre jour dans ma Biocoop, des châtaignes cuites et décortiquées tout simplement délicieuses. On n'a pas toujours le temps ni l'énergie de dépiauter ce genre de fruits coriaces, pas vrai ?

 

Très belle journée à tou(te)s !

Et, au passage, si vous êtes du côté de Soissons demain, venez faire un tour au Salon du Blog Culinaire qui s'y tient ce week-end ! J'y serai pour une démonstration de recette végétarienne hyper-gourmande samedi à 12h au lycée hôtelier

 

Tarte-pommes-chataigne19.JPG

 

Tarte-pommes-chataigne2.JPG

Ingrédients, pour 4 personnes :

 

Pour la pâte

- 150 g. de farine de blé T65

- 5 c. à s. d'huile d'olive

- 1 c. à s. de graines de pavot

- 1 c. à s. de purée d'amande blanche

- 1/3 de verre d'eau

 

Pour la garniture

- 1 kg. de pommes (pour la compote)

- 250 g. de châtaignes cuites & décortiquées

- 2 c. à s. de sucre rapadura ou de sucre de canne blond en poudre

- 2 belles pommes (pour la garniture)

- Confiture de fraise


 

▴ ▴ 

 

Pour réaliser ma compote, j'ai utilisé des pommes fondantes. 

Pour la rosace de pommes sur le dessus de ma tarte, j'ai préféré des pommes Ariane.


Vergers30.JPG Vergers18.JPG

 

La recette de Juliette :

 

1. La pâte

- Préchauffer le four à 210° C., th. 7.

- Verser la farine dans le bol de votre mixeur ou dans un saladier. Ajouter un à un les ingrédients et bien mélanger jusqu'à obtention d'une boule de pâte. 

- Étaler la pâte sur un plan de travail fariné et, à l'aide d'un emporte-pièce, couper 4 cercles de pâte (de 12-15 cm de diamètre environ). 

- Disposer ces cercles de pâte sur une plaque préalablement couverte de papier cuisson. Les couvrir de papier cuisson et de billes de cuisson ou de haricots (afin que la pâte ne gonfle pas). Enfourner à 210° C pour 8 minutes. Sortir du four, ôter la feuille de papier cuisson du dessus et réserver.

 

2. La garniture

- Éplucher les pommes servant à réaliser la compote. Les couper en gros cubes et les faire cuire dans une casserole à feu moyen pendant 10-15 minutes. Verser un fond d'eau dans la casserole afin que les pommes n'attachent pas. À mi-cuisson, ajouter les châtaignes. Une fois le tout cuit, mixer au robot afin d'obtenir une compote. Y ajouter le sucre.  (Si vous avez un excédent de compote, conservez-la au frais et dégustez-la lorsque l'envie vous vient !)

- Ôter le coeur des 2 pommes permettant de réaliser la rosace. Les couper en lamelles. 

 

3. La phase finale

- Étaler une couche de compote sur chaque fond de tarte. 

- Disposer les lamelles de pommes en rosace sur la compote. Badigeonner de confiture de fraise. 

- Enfourner pour 25 minutes à 210° C.

 

 

▴ Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2013-11-14-a-21.53.08.png 

 

Tarte-pommes-chataigne12-copie-1.JPG

      La lumière sur mes photos est naturelle. J'aime la douceur du soleil d'hiver, chaud et légèrement doré.


Tarte-pommes-chataigne15.JPG Tarte-pommes-chataigne8.JPG Tarte-pommes-chataigne13.JPG

Partager cet article

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 06:51

Truffes-crues8.JPG

 

Je suis bien consciente que la recette que je vous propose aujourd'hui en déconcertera - voire en fera fuir - plus d'un. La liste des ingrédients utilisés ici est en effet peu banale et peut décourager tout néophyte en cuisine bio et, qui plus est, crue. Néanmoins, chers lecteurs, restez !! Je ne vous veux que du bien !

 

Pourquoi réaliser des truffes au cacao cru ? Quelle(s) différence(s) avec les truffes traditionnelles ? 

Le cacao cru, contrairement au cacao industriel que l'on trouve dans le commerce, conserve toutes ses propriétés nutritionnelles. Aussi, si l'on reconnaît que le chocolat est riche en minéraux (principalement en magnésium), en oméga 3, en anti-oxydants, en anxio-lytiques, en nutriments, etc., cela n'est vrai que s'il est consommé cru. La cuisson du cacao altère en effet ses bienfaits, au grand dam de tous les chocolate-addicts... (dont je fais partie !).

 

Et question goût, ça donne quoi ?

Beaucoup plus authentique, le cacao cru est d'une saveur forte et quelque peu amère (surtout lorsqu'il est dégusté sous forme de fèves entières). Le mieux, pour commencer, est de le marier à du sucre de coco pour faire disparaître cette amertume que l'on oublie dès lors qu'on y est habitué(e).

Le beurre de cacao, une fois sorti de son emballage, embaumera votre cuisine pour finir en copeaux sur des fruits chauds, par exemple. La poudre de cacao cru viendra quant à elle parfumer vos mousses, entremets, biscrus, barres de céréales et autre douceurs gourmandes. 

L'alliance avec la maca est par ailleurs extraordinaire et fonctionne à merveille. 

 

Et ces truffes, alors ? Verdict ?

Elles sont divines, bien sûr ! Au fort goût de cacao, légèrement sucrées, elles peuvent être dévorées sans complexe et devraient plaire - à coup sûr ! - aux amateurs de chocolat.

Cette recette est inspirée des rôchers au cacao cru de Marie Laforêt, auteure du somptueux blog 100% Végétal

 

Enfin, merci au site Keimling grâce à qui j'ai enfin pu goûter le beurre de cacao cru et la purée de noix de cajou qualité crudité. 

Vive l'alimentation vivante, héhé !

 

 Truffes-crues10.JPG

 

Cacao cru poudre1

Ingrédients, pour 1 douzaine de truffes :

 

- 50 g. de poudre de cacao cru

- 50 g. de beurre de cacao cru

- 1 c. à s. de graines de chia

- 1 c. à s. de maca en poudre

- 1 c. à s. de poudre d'amande

- 2 figues séchées ou 4 dattes

- 2 c. à s. de sucre de coco en poudre

- 1 c. à s. de purée de noix de cajou

- Pour la décoration : noix de coco râpée et poudre de cacao

 

- Ci-dessous, le beurre de cacao qualité crudité (à gauche) et la poudre de cacao cru (à droite) - 

Cacao-cru-montage--.jpg    

La recette de Juliette :

 

- Sortir le beurre de cacao du réfrigérateur quelques heures avant de réaliser la recette. Il faut qu'il soit mou et non dur. 

- Dans un robot, mixer le beurre de cacao et la poudre de cacao cru. 

- Ajouter le reste des ingrédients dans le robot et mixer de nouveau. 

- Verser la pâte obtenue dans un saladier. Façonner à la main des boulettes plus ou moins grosses. 

- Rouler la moitié des truffes dans de la noix de coco râpée, l'autre dans de la poudre de cacao. 

- Placer au frais minimum 1h avant de déguster.

- Ces truffes se conservent au frais dans une boîte hermétique pendant plusieurs jours. 

 

▴ Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2013-11-11-a-15.33.45.png 

 

Truffes-crues13.JPG 

Truffes-crues17.JPG

Partager cet article

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 05:48

Risotto-au-cidre16-.JPG

 

Si vous avez suivi les aventures du blog cette semaine, peut-être avez-vous aperçu la recette sucrée que je vous ai proposée mardi. Il s'agissait précisément d'un riz au lait de coco, à la mangue et à la banane. S'il est vrai que je ne cuisine finalement que très peu le riz - lui préférant peut-être d'autres céréales telles que l'épautre, l'avoine, le quinoa ou encore le sarrasin - je l'apprécie grandement dans des plats spécifiques et colorés comme celui que je vous soumets aujourd'hui. 


Le risotto, plat italien par excellence, peut être agrémenté de ce qui vous fait envie et se cuisine traditionnellement avec du vin blanc. Mais ici, mes origines bretonnes ont parlé pour vous offrir un risotto végétarien au cidre.

Quel délice ! Le cidre se prête à merveille à la réalisation d'un tel mets. Le riz, cuisant lentement, s'imprègne en effet des arômes de cette boisson fruitée pour offrir un plat fondant et savoureux. 

 

Quelques mots désormais sur le cidre que j'ai utilisé. Brut, breton et bio, il m'a été offert par les Cidres de France. Regroupant en son sein différentes marques, ce "label" vise à défendre les intérêts des producteurs de fruits à cidre et à promouvoir cette boisson venue tout droit de Bretagne et de Normandie.

Attachée à ma région, je suis donc heureuse de vous proposer aujourd'hui une recette permettant de mettre en avant cette boisson que j'aime, que je déguste chaque fois que je m'offre un repas de crêpes et qui est, pour moi, synonyme de convivialité et de chaleur. 

 

Debrit Ervat !

 

Risotto-au-cidre8-.JPG

 

 

Risotto-au-cidre5.JPG

Ingrédients, pour 4-6 personnes :

 

- 200 g. de riz rond

- 200 g. de chou romanesco

- 300 g. de courge butternut épluchée

- 1 oignon

- 2 verres de cidre brut bio

- 3 bouillon-cubes de légumes

- 1,5 l. d'eau filtrée

- 100 g. de parmesan râpé

- Huile d'olive


 

Risotto-au-cidre7-.JPG Risotto-au-cidre11-.JPG

 

La recette de Juliette :

 

- Éplucher la courge butternut et la couper en petits dés. Réserver.

- Faire bouillir 1 litre d'eau filtrée. Y ajouter les 3 bouillon-cubes et mélanger. Réserver. 

- Laver le chou romanesco et en détacher les bouquets. Réserver. 

- Éplucher l'oignon et l'émincer assez finement. Le faire revenir dans une sauteuse avec 4 c. à s. d'huile d'olive jusqu'à ce qu'il devienne transparent.

- Verser le riz et le cidre dans la sauteuse. Lorsque ce dernier est absorbé, ajouter la courge butternut. 

- Verser, au fur et à mesure, le bouillon de légumes. Louche après louche, le riz va absorber le bouillon et donner la consistance souhaitée. Le temps de cuisson est d'environ 20-25 minutes. 

- Ajouter le chou romanesco à mi-cuisson. 

- Avant de servir bien chaud, ajouter le parmesan râpé et mélanger. 

 

▴ Fiche-recette imprimable 

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-21.25.34.png 

 

Risotto-au-cidre14-.JPG

Risotto-au-cidre9-.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette - dans Plats végétariens
commenter cet article
#menuob { width: 620px !important; }