En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

27 janvier 2019 7 27 /01 /janvier /2019 09:33

 

Bonjour, les gourmand.e.s !

 

C'est un double billet que je publie aujourd'hui : une recette très très gourmande et mon avis sur mon tout nouveau robot cuiseur multifonction, le Cook Expert Magimix (avis que vous être nombreuses sur Instagram à m'avoir demandé).

 

Cela fait maintenant 2 mois que je le teste à la maison. J'ai décidé de vous donner mon avis en toute objectivité pour vous aiguiller si jamais vous envisagez l'achat d'un robot "qui fait tout". Plusieurs références sont disponibles sur le marché, si bien qu'il est parfois difficile de s'y retrouver dans la jungle des robots multifonctions et de faire un choix éclairé...

 

Première chose, et non des moindres, voici à quoi il ressemble :

 

 

 

- Utilisations -

 

L'hiver aidant, j'utilise le Cook Expert essentiellement pour les recettes suivantes :

 

 Numéro #1 : les soupes et veloutés ! Je trouve ce robot absolument fabuleux pour cette fonction : vous y placez vos ingrédients avec de l'eau (j'y mets généralement des légumes accompagnés de légumineuses), vous indiquez le temps de cuisson puis le robot s'occupe du reste (il chauffe, cuit, mixe le tout si vous le souhaitez et s'arrête lorsque c'est prêt ! Vous n'avez qu'à couper vos légumes puis libre à vous de vaquer à vos occupations pendant votre Cook Expert gère le repas...).

 

◆ Numéro #2: la cuisson vapeur ! Dans la cuve du robot se trouve un panier vapeur à deux étages. Je le trouve idéal pour cuire nos légumes (que nous mangeons en masse). Là encore, tout est fait pour faciliter la tâche de la ménagère (du "ménager" ?!). On verse de l'eau dans la cuve, on place ses légumes dans le panier vapeur et on déclenche le programme vapeur. C'est tout ! 

 

◆ Numéro #3: le robot, pour râper, ciseler, émincer (vous pouvez en voir une photo plus loin, prise suite à la réalisation des carottes râpées de la recette). Il dispose de 4 lames différentes en fonction de ce que vous voulez réaliser.

 

◆ Numéro #4 : le mijotage, pour réaliser toutes sortes de plats familiaux (du type ragoûts, plats en sauce, blanquettes, etc.).

 

◆ L'ensemble des fonctionnalités :

 

Le Cook expert dispose de 12 programmes automatiques tous très simples à utiliser :

  • CuissonMijotage ; Vapeur ; Soupe veloutée ; Soupe moulinée ; Rissolage.
  • Blender : Dessert glacé ; Glace pilée ; Smoothie.
  • Boulangerie : Pâte/Gâteaux ; Blanc en neige ; Pain/Brioche.
  • Expert : Ce mode vous permet de régler vous-même tous les paramètres (temps, vitesse, température). Je ne l'ai personnellement pas encore testé. Je ne me considère pas encore comme une "experte" du Cook Expert !
  • Robot : Pour émincer, hacher et râper à l'aide de 4 disques et couteaux professionnels. 

 

Le panneau d'affichage digital est très facile à comprendre. Il suffit de faire dérouler le menu en utilisant les flèches.

 

- Design, encombrement & lavage -

 

Le Cook expert requiert un peu de place sur votre plan de travail, car c'est là qu'il doit être installé (et non dans un placard, ce ne serait absolument pas pratique). Ajoutez à cela le robot servant à hacher et râper, la boite contenant les disques et couteaux du robot, le livre de cuisine fourni avec et les quelques autres accessoires (dont une balance), vous aurez alors besoin de suffisamment de place pour stocker le tout. À sa décharge, le Cook Expert est très polyvalent, si bien que vous ne pouvez avoir que lui dans votre cuisine pour limiter l'encombrement. 

 

Côté capacité, vous pouvez cuisiner pour 2 à 12 personnes. La cuve est grande. À titre d'exemple, quand je prépare de la soupe, j'en ai toujours pour 2 repas (sachant que nous sommes 4 à la maison).

 

Enfin, question look et design, je le trouve joli et sobre. Il se fond très bien dans ma cuisine ; sa couleur chromé/mat est passe-partout.

 

- Rapport qualité/prix -

 

Un tel robot multifonction n'est objectivement pas donné ; il s'agit d'un réel investissement qu'il convient de mûrement réfléchir. Si vous êtes à la recherche d'un robot robuste qui soit polyvalent et vous permette de réaliser tous types de plats, de l'entrée au dessert, avec le maximum de facilité, alors foncez, vous ne serez pas déçu.e. Le livre qui est fourni avec regorge qui plus est d'idées recettes, si bien que vous n'avez pas besoin d'être expert en cuisine pour vous en servir.

En revanche, si une seule fonctionnalité - voire deux - vous intéresse, je vous conseillerais alors d'acquérir un robot moins polyvalent et moins onéreux qui remplira la fonction recherchée.

 

- Bilan, après 2 mois d'utilisation -

 

Contrairement à d'autres robots que j'ai pu tester auparavant, je peux dire avec certitude que celui-ci restera dans ma cuisine. Pour de bon. C'est le genre de robot que l'on garde à vie et qu'on transmet à ses enfants. Comme dit plus haut, je n'ai pas encore testé toutes les fonctionnalités et modifierai mon article dès que ce sera fait (j'ai entre autres prévu de réaliser des pâtes à pain maison, des buns pour hamburgers et des sauces). 

 

(Pour en savoir davantage, une vidéo explicative réalisée par la marque est disponible ici.)

 

 

Place maintenant à la recette qui nous intéresse aujourd'hui : un carrot cake revisité en version végétale.

 

Ce gâteau est un traditionnel de la cuisine américaine. Il se compose, comme son nom l'indique, de carotte râpée, mais pas seulement. Ce qui lui donne sa saveur inégalable : la cannelle qu'on ajoute dans la pâte et le glaçage qu'on vient étaler après cuisson. 

 

Parlons-en, d'ailleurs, de ce glaçage : aucun ingrédient d'origine animale ici. Il est composé de noix de cajou nature, d'un peu de sucre glace et de citron. Il est à tomber, sincèrement !

 

◆ ◆ ◆ 

 

carrot cake

 

Ingrédients, pour environ 8 personnes :

 

Pour le gâteau :

- 250 g de carottes

- 100 g de sucre complet rapadura

- 60 g d'huile de coco liquide

- 15 cl de lait végétal

- 100 g de compote de pomme

- 1 belle pincée de vanille en poudre

- 230 g de farine

- 75 g de raisins secs

- 75 g de noix concassées (et quelques cerneaux entiers pour la décoration)

- 1 pincée de sel

- 1 cc rase de cannelle en poudre

- 10 g de poudre à lever (soit 1 sachet)

 

Pour le glaçage :

le jus et le zeste d'1 citron

3 cs bombée de sucre glace

100 g de noix de cajou non salées non grillées

3 cs d'eau

 

 

 

 

La recette de Juliette :

 

1. Faites tremper les noix de cajou du glaçage dans un saladier d’eau tiède pendant minimum 1 heure.

2. Préchauffez votre four à 180° C., th. 6.

3. Le gâteau : Râpez les carottes dans la cuve transparente avec le disque râpeur 4 mm.

 

Dans la cuve en métal, versez la farine, la poudre à lever, le sucre complet, l’huile de coco, la cannelle et les carottes râpées. Lancez la programme PÂTE/GÂTEAU pour 1 minute. Ajoutez les raisins et les noix dans la cuve et mélangez. Versez la préparation dans un moule à gâteau préalablement graissé (avec de l’huile de coco, par exemple). Enfournez pour 45-50 minutes environ. Vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau au cœur du gâteau : si elle en ressort propre, votre gâteau est cuit ! Laissez refroidir avant de démouler.

 

4. Le glaçage : Égouttez les noix de cajou. Dans la cuve transparente munie du couteau en métal, versez tous les ingrédients du glaçage. Lancez le programme ROBOT pour 10 secondes. Placez le glaçage au réfrigérateur pendant 10 minutes avant de l’étaler sur le gâteau refroidi. Décorez avec quelques cerneaux de noix et des zestes de citron.

 

* Le Cook Expert m'a été offert par Magimix

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2019 2 15 /01 /janvier /2019 17:58

 

Bonjour, les gourmand.e.s,

 

​​​​​​Au mois de décembre dernier, j'ai animé deux ateliers culinaires autour de l'orange pour les hôtels ibis Styles. Je vous avais à ce titre livré mon astuce pour ne plus jeter vos pelures d'orange en réalisant de la poudre d'écorce

 

L'une des deux recettes que nous avons réalisées était celle de ces tartelettes assez démentes, composées d'une pâte crue à tomber, surmontée d'un curd végétal à l'orange et d'une ganache au chocolat. Le résultat a beaucoup plu, si bien que je la partage (certes un peu tard !) avec vous.

 

Afin de réaliser cette recette, vous aurez besoin de réaliser au préalable de la poudre d'écorce d'orange, comme expliqué ci-après ou dans mon article dédié : poudre d'écorce d'orange.

 

Poudre d'écorce d'orange

 

Ingrédients : 1 kg d’oranges non traitées

 

Préchauffez le four à 110°C. À l’aide d’un économe, retirez uniquement la partie orange de l’écorce (faites bien attention à ne pas prélever la partie blanche, qui est amère. Cette amertume se retrouverait concentrée dans le résultat final, ce serait dommage !). Posez les écorces les unes à côté des autres sur une plaque recouverte de papier cuisson et laissez sécher pendant une heure environ (en ouvrant la porte de temps à autre pour laisser la vapeur s’échapper). Surveillez l’aspect et la texture régulièrement.

Les écorces seront prêtes quand elles seront recourbées et leur texture craquante. Placez les écorces sèches dans un mixeur assez puissant (bien sec lui aussi) pour obtenir une poudre. Conservez-la plusieurs semaines dans un bocal bien propre et hermétique.

 

 

Belle soirée à tou.te.s, et à très vite ! 

Juliette

 

Ingrédients, pour 4 à 6 tartelettes :

- 3 dattes Medjoul

- 100 g de noix de cajou nature

- 2 cs d’huile de coco vierge

- 75 g de sucre de coco

- Fécule de maïs

- 20 ml de crème de soja

- 200 g de chocolat noir pâtissier

 

La recette de Juliette :

 

1. Réalisation de la pâte crue

Faites tremper les noix de cajou nature dans un saladier d’eau à température ambiante pendant 1h minimum.

Dans un blender puissant, mixez les dattes medjoul avec les noix de cajou nature, l’huile de coco et 1 cc de poudre d’écorce d’orange.

Foncez des moules à tartelettes préalablement graissés (ou des emporte-pièces) avec cette pâte et placez au frais sur une plaque couverte de papier cuisson.

 

2. Orange curd végétal

Réalisez un « jus d’orange » : mixez la pulpe de 6 oranges pressées avec 20 cl d’eau et 1 cc de poudre d’écorce d’orange.

Prélevez le zeste de 2 oranges pressées et ajoutez-le au jus.

Mélangez dans une casserole 75 g de sucre de coco et le « jus d’orange ». Faites chauffer à feu très doux tout en remuant : le sucre doit être bien mélangé. Quand le liquide commence à être chaud (après 1 ou 2 min, avant ébullition), incorporez peu à peu 3 cs de fécule de maïs et mélangez bien jusqu’à ce que le liquide s’épaississe. 

 

3. Le chocolat

Dans une casserole, faites fondre le chocolat noir pâtissier avec la crème de soja au bain-marie.

 

4. Phase finale

Badigeonnez les fonds de tarte durcis de chocolat tiède. Ajoutez un peu de curd d’orange sur le dessus à l’aide d’une poche à douille, décorez avec quelques copeaux de chocolat réalisés à l’économe et placez au frais avant de déguster.

 

◆ ◆ ◆

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 07:45

 

 

Bonjour, les ami.e.s !

 

Je ne sais pas si c'est le cas chez vous aussi, mais l'ambiance festive noëlesque est bel et bien arrivée dans notre foyer. Le sapin brille de mille feux dès la nuit tombée, les rênes et autres animaux du bestiaire de Noël ornent les murs et les fenêtres, les enfants trépignent d'impatience à l'idée de recevoir leurs cadeaux... Bref, je crois bien qu'on répond à tous les critères en matière d'ambiance de Noël...

 

Et qui dit fêtes de fin d'année dit biscuits de Noël, n'est-ce-pas ?

Je vous propose aujourd'hui ma recette préférée de sablés : on ne pourrait faire plus simple et plus croustillant. C'est LA recette de base à connaître par coeur en cas de disette dans les placards, la recette à ressortir à chaque fois qu'on a envie de se faire plaisir en un minimum de temps.

Je vous en propose quelques variantes gourmandes un peu plus bas : n'hésitez pas à partager vos idées ou expérimentations en commentaire ! 

 

N'hésitez pas non plus à doubler les quantités que j'ai indiquées dans ma recette pour en préparer davantage : ces sablés se conservent très bien et seront très appréciés par vos convives en cette période de fêtes. Servis au moment du café ou du goûter, vous ne pouvez que faire des heureux !

 

 

Variantes gourmandes :

 

◆ Parsemez vos biscuits de graines de sésame torréfiées ou d'amandes effilées avant de les enfourner ;

◆ Une fois cuits, trempez vos biscuits à moitié dans du chocolat fondu puis laissez-les sécher avant de les stocker (ou de les manger...!) ;

◆ Ajoutez 1 pincée de cannelle en poudre ou 1 goutte d'essence d'orange douce à la pâte avant de confectionner vos biscuits, pour apporter une touche encore plus festive. 

 

 

Alors, vous les essayez quand, ces petits sablés ? 

D'ici-là, belle journée et à bientôt !

Juliette

 

◆ ◆ ◆

sablés de Noël

 

 

 

Ingrédients, pour 1 quinzaine de biscuits :

 

- 200 g de farine de blé T65

- 60 g de sucre complet

- 100 g d'huile d'olive

- 1 pincée de poudre de vanille

 

La recette de Juliette :

 

1. Préchauffez le four à 180° C., th. 6.

2. Dans un saladier, mélangez la farine avec le sucre complet, l’huile d’olive et la pincée de poudre de vanille.

3. À la main, formez un boudin de pâte et découpez des cercles d’1 cm d’épaisseur. Placez-les sur une plaque couverte de papier cuisson et enfournez pour 10 minutes à 180° C., th. 6.

 

Si vous voulez obtenir des biscuits de formes différentes, utilisez des emporte-pièces de la forme de votre choix (sapin, étoile, coeur... comme ici) et découpez vos biscuits dans les cercles de pâte. Récupérez la pâte inutilisée pour en confectionner de nouveaux. 

 

 

 

 

◆ ◆ ◆

Partager cet article

Repost0
#menuob { width: 620px !important; }