En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 09:36

 

Bonjour, les gourmand.e.s !

Je partage avec vous aujourd'hui une toute nouvelle expérience pour moi. J'ai pour la toute première fois fait pousser de l'herbe de blé afin de la consommer en jus. 
 
Mais pourquoi donc, vous demandez-vous peut-être ? De l'herbe de blé ? Nous ne sommes pas des ruminants, voyons ! Lisez plutôt ce qui suit...
 
L'herbe de blé s'obtient en faisant germer des grains de blé. On obtient alors une herbe (qui ressemble beaucoup à l'herbe que l'on peut trouver dans nos jardins), qui est la base des plans de blé que l'on trouve par la suite dans les champs. Ces jeunes pousses en pleine croissance contiennent une forte dose de phyto-nutriments aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires
 
Cette herbe, consommée en jus, est ultra-riche en vitamines, en nutriments et en chlorophylle, d'où son intérêt alimentaire.
 
-----
 
Voici les informations les plus intéressantes que j'ai pu glaner ici et là :  
  •  L'herbe de blé est l’une des sources les plus riches de vitamines A et C ; 
 Elle contient du fer, du calcium, du phosphore, du magnésium, du sodium et du potassium ;
  •  Puisque très riche en chlorophylle, elle nettoie le sang, améliore la circulation sanguine et purifie les organes ; 
  •  Elle régénère la sphère digestive ;
  •  Elle purifie le foie ;
  •  Elle aide à soulager la constipation.
-----
 
Pour réaliser votre jus d'herbe de blé vous-même, 2 accessoires sont nécessaires : 
 
- Un germoir spécial graines à mucilage (un récipient que l'on remplit d'eau et sur lequel on dispose une grille ou tamis)
- Un extracteur de jus
 
-----
 
À quelle fréquence faut-il boire l'herbe de blé, et quelle quantité ?
 
Une toute petite quantité par jour suffit : environ 1 à 2 c. à c. par jour, nature ou diluées dans un peu d'eau ou un jus. 
Mieux vaut consommer votre jus d'herbe 30 minutes minimum avant le repas, afin que votre corps profite de tous ses bienfaits.
 
>>> Commencez avec de toutes petites doses, puis augmentez-les progressivement. Le pouvoir détoxifiant de ce jus est en effet très actif.
 

-----

Mises en garde : les femmes enceintes et celles qui allaitent ne doivent pas en consommer. Qui plus est, puisqu'il s'agit de blé, les personnes intolérantes au gluten doivent tester le jus d'herbe avant d'en faire une habitude (le taux de gluten dans le jus d'herbe de blé est très très faible, mais soyez prudent tout de même).  Les personnes souffrant de maladie cœliaque doivent en revanche s'abstenir.

 

 

 

 

Procédé :

 

- Faites tremper une poignée de grains de blé dans de l'eau à température ambiante pendant une nuit (j'utilise les graines de blé de la marque BioSnacky). 

 

- Le lendemain, égouttez-les et placez-les sur votre germoir

 

- Changez l'eau sous le tamis tous les jours. 

 

- Laissez pousser environ 10-12 jours avant de récolter votre herbe (chaque pousse doit s'être dédoublée). Vous pouvez conserver vos pousses au réfrigérateur dans un sac plastique ou dans une boîte hermétique pendant 1 semaine.

 

- Placez environ 20 d'herbe de blé dans votre extracteur pour en extraire le jus (environ 1 ou 2 cl). Buvez immédiatement (pour ne pas qu'il s'oxyde).

Si vous n'aimez pas la saveur du jus d'herbe de blé seul (personnellement je l'apprécie), vous pouvez l'ajouter à un peu d'eau ou un jus maison.

 

Si vous n'avez pas d'extracteur, vous pouvez aussi mâcher cette herbe de blé pendant environ 5 minutes, puis recracher la pulpe. 

 

 

 

 

◆  ◆  ◆

* Article sponsorisé par A. Vogel

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 16:10


 

Bonjour, les gourmand.e.s !

 

Le tofu, riche en protéines végétales, est l’un des substituts à la viande les plus connus en France. Sa consistance et sa texture varient en fonction du mode de préparation : il peut être ferme ou soyeux. Souvent mal aimé car jugé insipide et sans intérêt, il suffit de savoir le cuisiner pour l’apprécier à sa juste valeur et bénéficier de ses atouts nutritionnels.

 

Aujourd'hui je vous dis : arrêtez d'acheter du tofu dans le commerce ! Faites-le vous-même en un tour de main pour une qualité bien meilleure, une texture incroyable et un goût clairement différent de celui que l'on trouve "tout fait" dans les grandes surfaces. 

 

Si je parviens à vous faire essayer, alors j'aurai gagné mon pari : vous prouver que le tofu, c'est délicieux et qu'on peut en manger juste pour le plaisir (tout en se faisant du bien). 

 

- Concrètement, comment ça marche ? -

 

Il vous faut d'abord cailler du lait de soja en mélangeant du lait de soja, donc, avec un coagulant (du citron, du vinaigre de cidre ou du nigari). Il suffit ensuite de laisser reposer puis de filtrer le tout (plus ou moins pour obtenir la consistance souhaitée : compacte ou soyeuse). 

 

>> Pour réaliser le filtrage et obtenir un tofu compact (comme sur les photos), vous aurez besoin d'une presse à tofu.

J'ai acheté la mienne pour une somme modique (dans les 10€ si je me souviens bien). Autant vous dire qu'elle est vite amortie si vous mangez du tofu régulièrement ! Vous en trouverez facilement sur internet. Je pourrai vous donner les références de la mienne si vous le souhaitez, n'hésitez pas à me le demander ! 

 

>> Pour obtenir un tofu soyeux, une simple étamine ou une passoire fera l'affaire.

 

Si vous souhaitez aromatiser votre tofu, vous pouvez le faire facilement après l'étape du filtrage. Ajoutez-y des épices moulues, des herbes aromatiques, 1 ou 2 gouttes d'huile essentielle de votre choix, un peu de vanille en poudre ou de cannelle (pour des recettes sucrées) etc.

 

 

- Comment cuisiner le tofu ? Quelques idées... -

 

> Le tofu ferme

  • Faites mariner le tofu nature coupé en dés la veille dans un mélange relevé de votre choix. Le lendemain, faites-le dorer dans une poêle généreusement huilée. -
  • Accompagnez-le de riz à l’indienne, par exemple, ou de légumes sautés.
  • Utilisez le tofu fumé en remplacement des lardons dans une quiche ou avec des lentilles.
  • Ajoutez du tofu aux herbes émietté ou coupé en petits dés dans une salade composée. 

 

> Le tofu soyeux

  • Tofu brouillé : Faites revenir 1 oignon et 1 gousse d’ail émincés dans une poêle huilée. Ajoutez-y 500 g de tofu soyeux et mélangez le tout. Ajoutez 1 c. à c. de moutarde de Dijon, salez et poivrez et laissez cuire jusqu’à ce que le tofu soit un peu doré. Servez de suite avec un peu de pain ou directement sur une tartine.
  • Appareil à quiche : Pour remplacer la crème et les œufs d’un appareil traditionnel à quiche, fouettez 500 g de tofu soyeux, ajoutez-y 1 gousse d’ail émincée et les herbes aromatiques que vous souhaitez. Salez et poivrez.

 

Je vous laisse découvrir la recette ci-après. Je suis là pour répondre à toutes vos questions alors n'hésitez pas ! 

 

Je vous souhaite une belle soirée et vous dis à très vite,

Juliette

 

*   *   *

 

Ingrédients, pour environ 400 g de tofu :

 

- 1 litre de lait de soja

- Le jus d'1/2 citron ou 2 c. à s. de vinaigre de cidre

 

La recette de Juliette :

 

1. Portez à ébullition 1 litre de lait de soja, ôtez-le du feu et ajoutez-y le coagulant de votre choix (1 c. à c. de nigari dilué dans de l’eau ou 1 c. à s. de vinaigre de cidre ou de jus de citron) puis laissez reposer 10 minutes.

 

2. Filtrez le lait caillé et pressez-le à l’aide d’une presse à tofu ou d’une étamine :

 

> Si vous optez pour la première solution, placez le lait caillé égoutté dans la presse et laissez tout le liquide s’écouler (il vous faudra presser de temps en temps pour que tout le liquide s'écoule bien). Démoulez le tofu dans de l’eau froide et laissez-le ainsi quelques minutes afin qu’il se raffermisse. Conservez votre tofu dans une boîte hermétique, dans un fond d’eau, au réfrigérateur.

> Si vous souhaitez obtenir du tofu soyeux, disposez le lait caillé dans un linge ou une étamine au-dessus d’un bol et ne pressez pas trop afin de garder une consistance assez liquide.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 16:14

 

Bonjour, les gourmand.e.s !

 

La semaine dernière, j'ai eu la chance de découvrir les merveilleuses recettes du chef Pierre Augé à l'occasion d'un atelier autour des deux nouvelles margarines Fruit d'Or.

 

Si j'ai accepté de participer à cet atelier, c'est parce que ces margarines sont différentes de celles que l'on trouve d'ordinaire et qu'elles sont en adéquation avec les valeurs culinaires qui sont les miennes : 

 

 Elles sont toutes deux sans huile de palme et réalisées grâce à la pression de différentes huiles végétales : tournesol, lin, colza, coco, naturellement riches en Oméga-3 et en vitamine E. À ces huiles s’ajoute celle d’allanblackia qui donne à ces deux nouvelles margarines leur texture onctueuse (pour celles & ceux qui, comme moi, ne saurait pas ce qu’est l’allanblackia, sachez qu’il s’agit d’un arbre d’Afrique tropicale dont les graines sont pressées pour obtenir de l’huile, eh oui !) ;

 Réalisées sans aucun produit d'origine animale (la margarine Fruit d’Or 100% végétale est certifée vegan), leur impact sur l’environnement – et, a fortiori, sur les animaux –  est par ailleurs bien moins élevé que celui du beurre, par exemple ;

 Elles sont qui plus est sans huile hydrogénée ;

 

 Elles sont enfin sans additifs chimiques (aucun composant commençant par E n’est à déplorer…) et sans arômes artificiels (ce qui ne leur enlève en rien leur goût frais et savoureux).

 

L'une des deux proposées, sans colorant, est bio (sa couleur presque blanche est étonnante !). C'est celle-là qui a ma préférence et que j'ai donc utilisée dans ma recette.

 

*          *          *

 

Souvent consommée tartinée sur du pain, la margarine peut aussi permettre de réaliser des plats gourmands, sains et complets. Voilà le défi que j'ai accepté de relever.

 

Les quenelles que je vous propose aujourd'hui sont simples à réaliser et peuvent être accommodées à l'envi : accompagnées d'une sauce aux champignons et au cidre comme ici, mais également d'une sauce tomate agrémentée d'herbes séchées, d'une béchamel végétale ou encore parsemées de fromage râpé pour les gratiner.

 

Personnellement, cette sauce aux champignons frais m'a beaucoup plu. Le simple fait d'y ajouter un peu de cidre change absolument tout et apporte une saveur incroyable à l'ensemble.

Si vous n'êtes pas adepte de cidre ou que vous n'en avez pas sous la main, substituez-le par du vin blanc de cuisine. Le résultat sera tout aussi délicieux.

Laissez parler vos envies ! 

 

Je vous laisse découvrir la recette ci-après et vous souhaite une très belle et douce journée. 

À très vite,

Juliette

 

(Pour info : les graines de lin présentes dans la recette permettent de remplacer les œufs. Une fois trempées dans de l’eau, elles forment un gel visqueux, appelé mucilage, qui joue le rôle de liant.)

 

 

 

Ingrédients, pour 6 grosses quenelles :

 

Pour les quenelles :

- 80 g de farine de blé T65

- 20 g de fécule

- 30 g de margarine bio Fruit d'Or

- 20 cl de lait végétal

- 2 c. à s. de graines de lin blond

- Sel de mer & poivre

 

Pour la sauce aux champignons :

- 400 g de champignons de Paris

- 1 échalote

- 1 gousse d'ail

- 20 cl de crème de soja

- 5 cl de cidre brut

- Margarine Bio Fruit d'Or

- Sel de mer & poivre

- Facultatif : persil frais

 

 

 

 

La recette de Juliette :

  • Les quenelles

  1. Faites tremper les graines de lin dans 2 c. à s. d’eau. Laissez reposer jusqu’à ce que le mucilage se forme autour des graines.

  2. Dans un saladier, mélangez la farine et la fécule.

  3. Dans une casserole, versez le lait et ajoutez la margarine. Faites chauffer puis ajoutez les graines de lin. Lorsque le mélange frémit, ajoutez la farine en une seule fois. Remuez de manière énergique pendant 2-3 minutes (un peu comme une pâte à chou) jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois de la casserole.

  4. Farinez un plan de travail et déposez-y la boule de pâte obtenue. Formez un boudin, coupez-le en 6 et façonnez 6 quenelles de taille égale.

  5. Plongez les quenelles dans une casserole d’eau bouillante pendant 10 minutes environ (lorsqu’elles sont cuites, elles remontent à la surface).

  6. Égouttez les quenelles et placez-les dans un plat allant au four.

 

  • La sauce aux champignons

  1. Lavez les champignons et coupez-les en lamelles assez fines.

  2. Ciselez l’échalote et l’ail.

  3. Faites chauffer un peu de margarine dans une poêle. Faites-y revenir l’échalote 2 minutes puis ajoutez les champignons et l’ail. Mélangez. Au bout de 5 minutes, ajoutez le cidre. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez cuire 5-10 minutes supplémentaires, jusqu’à ce que les champignons soient bien cuits. Ajoutez enfin la crème de soja. Salez et poivrez à convenance.

 

  • La phase finale

  1. Versez la préparation aux champignons sur les quenelles.

  2. Enfournez dans un four préchauffé à 210° C. pour 10 minutes.

  3. Servez de suite, bien chaud, et parsemez éventuellement de persil haché.

 

Cuisson alternative : déposez les quenelles dans une poêle graissée et faites-les revenir 5 minutes de chaque côté. Recouvrez ensuite de préparation aux champignons et servez bien chaud.

** Article sponsorisé **

Partager cet article

Repost0
#menuob { width: 620px !important; }