En Bref...

  • : Les recettes de Juliette
  • Les recettes de Juliette
  • : Cuisine végétar/lienne, bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire
  • Contact

Mots-Clés

Pinterest

Follow Me on Pinterest

Instagram

Instagram

23 janvier 2020 4 23 /01 /janvier /2020 17:34

 

Bonjour les ami(e)s,

 

L’année 2020 va rimer pour moi avec changement progressif de mon mode d’alimentation. La lecture du livre de Sarah Juhasz – « Ma bible de la Naturopathie », aux éditions LeDuc – est à l’origine de cette prise de conscience.

 

Pour des raisons que j’exposerai dans un autre article, je souhaite désormais apporter plus de cru et de fermenté dans mon alimentation, tout particulièrement au déjeuner et au début de chaque repas.

 

Le kéfir, boisson bien-être et santé par excellence, fait partie de l’alimentation vivante fermentée.

Cela fait un moment que j’en consomme mais jamais de manière régulière et, surtout, jamais sans le réaliser moi-même.


En début d’année, après un appel aux bonnes volontés, une abonnée m’a gentiment proposé de me donner des grains de kéfir de fruit. Depuis, j’en réalise 1 litre tous les 3 jours environ et en consomme quotidiennement.

 

Cela étant dit, vous vous demandez peut-être à quoi sert le kéfir, quels en sont les bienfaits et comment on procède pour en faire maison. Lisez donc ce qui suit.

 

 

◆ Le kéfir, qu’est-ce que c’est ?

 

Le kéfir est une boisson naturellement gazeuse obtenue suite à la fermentation de grains de kéfir. Ces derniers sont assez petits, translucides et se nourrissent de sucre. Lorsqu’ils sont correctement conservés (voir ci-après), ils se multiplient très vite.

 

Le kéfir est une boisson vivante, un probiotique (une levure riche en bonnes bactéries). Il est donc l’ami de notre microbiote (ou flore intestinale) car il va agir sur les bactéries qui la composent.

 

Les probiotiques (que l'on retrouve dans le kéfir mais aussi dans tous les aliments fermentés comme la choucroute, les yaourts, les pickles, le pain au levain, le miso...) permettent de repeupler notre flore intestinale de bonnes bactéries qui vont prendre le dessus sur les mauvaises.

 

◆ Quels sont les bienfaits du kéfir ?

 

Les bienfaits du kéfir de fruit sont nombreux :

 

➤ Il améliore le confort digestif et le transit intestinal grâce aux probiotiques et leurs bactéries bienfaitrices ;

 

➤ Il renforce notre système immunitaire (car un microbiote en bonne santé, c’est un foie en bonne santé et donc plus à même de se défendre) ;

 

➤ Il nous apporte des nutriments en grand nombre grâce au processus de fermentation (il est ainsi riche en vitamines, en minéraux et en anti-oxydants) ;

 

➤ Il apaise les problèmes de peau telles que les éruptions cutanées ou les eczémas ;

 

➤ Il soulage les personnes atteintes d’asthme et de maladies respiratoires.

 

◆ Où se procurer des grains de kéfir ?

 

 

Les grains de kéfir se transmettent de personne en personne. Lorsqu’ils sont conservés correctement, ils se multiplient très vite, si bien qu’on en a vite trop et qu’on en donne volontiers.

 

Certains particuliers en déposent dans les magasins bio. N’hésitez pas à demander aux vendeurs de votre magasin de quartier.

 

Vous pouvez aussi lancer un appel à grains de kéfir sur internet (c’est comme cela que j’ai trouvé les miens) : le site KefirKombuchaJun vous permet de rechercher un donneur dans votre secteur.

 

Surtout, ne les achetez pas ! Certaines marques en vendent mais cela me semble fou, étant donné la vitesse à laquelle ces petites bêtes se multiplient.


 

 

◆ Comment réaliser du kéfir maison ?

 

Fermentation #1, pour 1 litre de kéfir :

 

Dans un contenant en verre d’1 litre, versez :

- 40 g (2 grosses CS) de grains de kéfir de fruit 

- 1 figue sèche bio coupée en deux

- 2 cs de sucre de canne bio 

- 2 rondelles de citron lavé et bio.

Versez 1 litre d’eau filtrée ou de source par-dessus.

Couvrez avec un tissu aéré et laissez reposer le kéfir à température ambiante pendant 24 à 48 heures. Votre kéfir est prêt lorsque la figue est remontée à la surface.

(Attention, ne fermez pas de manière hermétique votre bocal : avec la pression il pourrait exploser !).

 

Filtrez le kéfir avec une passoire en plastique (attention, surtout pas de métal qui tue les grains de kéfir). Jetez les rondelles de citron et la figue (vous pouvez aussi les congeler si vous le souhaitez, puis les cuisiner sous forme de confiture par exemple).

Rincez puis conservez les grains de kéfir dans un bocal en verre d’eau filtrée sucrée au réfrigérateur. Si vous ne refaites pas de kéfir tout de suite, l’eau sucrée de conservation doit être changée toutes les semaines.

 

Laissez reposer le kéfir 24h supplémentaires à température ambiante puis placez au réfrigérateur. Votre kéfir est prêt à être bu.

Si vous le souhaitez, vous pouvez procéder à une 2nde fermentation.

 

Fermentation #2 :

 

Une fois la F#1 réalisée, vous pouvez aromatiser votre kéfir (mais cela n’est pas une obligation).

Pour ce faire, versez dans votre kéfir filtré ce avec quoi vous voulez l’aromatiser : le jus d’1 citron ou d’1 orange bio, un peu de gingembre frais, des fleurs d’hibiscus bio séchées, des feuilles de menthe, des fruits frais (framboises, fraises, etc).

Laissez reposer 24h avant de placer au réfrigérateur pour consommation.

 

 

 

◆ À quel moment de la journée boire du kéfir ?

 

L’idéal est de boire 1 verre de kéfir à jeun, le matin, avant votre petit-déjeuner.

 

Vous pouvez boire 1 à 2 verres de kéfir par jour. Davantage si vous souhaitez en faire une cure.

 

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2019 1 16 /12 /décembre /2019 18:00

 

Bonjour, les ami.e.s,

 

Ça y est, les cadeaux sont faits et emballés (si jamais il vous en manque encore 1 ou 2, filez voir mon article pour un Noël durable), votre menu est bouclé et vous avez pensé à la décoration de votre table. Vous êtes fin prêts !

 

Il vous reste donc le temps de fabriquer une dernière petite attention pour vos convives, vos amis ou pour la maîtresse de votre enfant (chez nous, tout le monde y aura droit !).

 

Une "carte à planter", c'est quoi ?

 

Il s'agit ni plus ni moins d'une carte de voeux ou d'une carte postale que la personne à qui vous l'offrirez pourra planter directement dans la terre. Elle se transformera quelques semaines plus tard en une jolie plante.

Elle se compose d'un mélange de papier recyclé mixé, de colle végétale faite maison (je vous en donne la recette plus bas) et de graines de fleurs ou de plante verte. C'est tout ! 

 

 

☆ Quel papier recyclé utiliser ? 

 

J'ai utilisé des boîtes d'oeufs mais vous pouvez aussi opter pour des rouleaux de papier toilette biodégradables ou du papier journal sans encre. Quoi qu'il en soit, vous devez absolument choisir du papier recyclable biodégradable sans encre.

 

☆ Comment colorer vos cartes ? 

 

Utilisez des colorants naturels : du curcuma (jaune), du jus de betterave (rose), de thé matcha en poudre (vert)... que vous mélangerez au papier recyclé humidifié. 

 

☆ Quelles graines choisir ?

 

Choisissez des graines de petite taille qui s'incorporeront facilement au papier recyclé (aromates, fleurs mélangées...)

 

Une fois vos cartes réalisées, vous n'aurez plus qu'à les suspendre aux branches du sapin ou les nouer à vos paquets cadeaux.

C'est une jolie idée, vous ne trouvez pas ? 

 

Je crois que cet article sera le dernier avant Noël : je vous souhaite donc de très belles fêtes de fin d'année et vous dis à très vite,

Juliette

 

✫☆✫☆✫☆

 

 

 

 

 

Matériel :

 

 

- Du papier recyclé (de quoi remplir un saladier) de la couleur de votre choix

 

- De l'eau

 

- De la colle végétale maison (voir recette facile ci-après)

 

- Des graines de fleurs ou de plantes vertes

 

- Du papier calque

 

- 1 ou plusieurs feutres indélébiles

 

- 1 ou plusieurs emporte-pièces de la forme que vous voulez

 

- De la ficelle

 

 

 

La marche à suivre :

 

1. Découpez le papier recyclé en petits morceaux et placez-les dans un grand saladier. Arrosez-les d'eau, mélangez afin que tout le papier soit bien imbibé.

 

2. Fabriquez votre colle végétale : pour ce faire, versez 6 cs d'eau chaude et 3 cs de farine dans une casserole. Faites chauffer et remuez sans cesse jusqu'à obtention d'une pâte collante et visqueuse. 

 

3. Ajoutez 2 cs bombées de colle végétale dans le saladier contenant le papier humide, mélangez puis mixez à l'aide d'un mixeur plongeant. 

 

4. Une fois que le tout est bien mixé, placez le papier recyclé dans une passoire afin d'en extraire un maximum d'eau (mais pas toute l'eau : votre papier doit demeurer humide). 

 

5. Placez des emporte-pièces sur une plaque perforée. Remplissez un 1er emporte-pièce de papier humide sur une hauteur d'environ 1/2cm. Saupoudrez de graines puis tassez bien le tout pour en extraire le plus d'eau possible. Ôtez l'emporte-pièce et renouvelez l'opération jusqu'à épuisement du papier recyclé. 

 

6. Laissez sécher jusqu'à ce que toute l'eau ait disparu (vous pouvez poser votre plaque sur un radiateur ou dans un four à 40°C. pour accélérer le processus).

 

7. Lorsque vos cartes sont bien sèches, placez-les entre 2 livres bien lourds afin de les aplatir encore plus. 

 

8. Pour personnaliser votre cartes, découpez un morceau de papier calque de la même forme que votre carte. Écrivez ou dessinez-y ce que vous voulez. Percez la carte et le papier calque puis attachez-les à l'aide d'une ficelle. 

 

✫☆✫☆✫☆ 

 

Partager cet article

Repost0
#menuob { width: 620px !important; }